1-1-49. H. Poincaré to Gösta Mittag-Leffler

Paris, le 9 Août 1885 11Paris-9 août — Stockholm-12 août.

Mon cher ami,

Ignorant votre adresse en Suisse,22Mittag-Leffler avait de graves ennuis de santé qui avaient nécessité des soins en Suisse. Hermite, dans sa lettre du 24 mai, lui exprime ses vœux de prompt rétablissement : Votre lettre m’a causé autant de surprise que de regret en m’apprenant votre maladie et je viens vous adresser tous mes vœux pour que le bon air des montagnes achève votre convalescence et vous rende bientôt à vos travaux. (Dugac 1985, 103) Poincaré, dans sa lettre du 3 juin, adressée à Eneström, avait prévu de lui faire parvenir directement son manuscrit : M. Hermite me dit que M. Mittag-Leffler est souffrant et est actuellement en Suisse. Doit-il revenir en Suède avant la fin de l’année ?
Dans cette incertitude je vous adresserai un mémoire que je compte terminer avant les vacances et j’en aviserai par lettre M. Mittag-Leffler, où qu’il se trouve. (CHS)
j’envoie à M. Eneström à Stockholm, le manuscrit de mon mémoire sur l’Equilibre d’une Masse Fluide animée d’un mouvement de rotation.33Poincaré 1885a, 1952, 40–140.

Ce mémoire est fort long, car, j’ai été obligé d’entrer dans une infinité de détails. Mais les résultats sont ceux que j’ai / énoncés déjà dans les Comptes Rendus en Avril et en Juillet.44Poincaré 1885b, 1885c et 1885d.

J’espère que votre séjour en Suisse vous remettra complètement ; quant à moi, je suis revenu hier de la mer et je pars demain pour le Dauphiné, mais je suis encore très fatigué

Veuillez agréer, mon cher ami, l’assurance de ma cordiale sympathie.

Poincaré ALS 2p. IML 27, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Références