2-35-5. H. Poincaré to Gustave Le Bon

[Ca. fin avril 1897]

Résumé d’après les notes prises par by M.-J. Nye d’une ALS.

Poincaré signale à Le Bon qu’il n’a pas précisé si un métal frappé par des rayons ultraviolets décharge l’électroscope à distance, sans que cet électroscope soit lui-même touché par la lumière ultraviolette, et si cette propriété persiste quelque temps après la disparition de la lumière.11Il s’agit de mesurer l’action des corps exposés à la lumière sur un électroscope; voir la note de Le Bon (1897) présentée par d’Arsonval à l’Académie des sciences de Paris le 26.04.1897, et (§ 53.4). Le Bon s’intéresse aux ondes ultraviolettes dans une autre expérience menée sans électroscope. A ce sujet, voir Le Bon (1899) et Poincaré à Le Bon, début janvier 1899 (§ 35.9).

ADX. Nye 32, Archives Henri Poincaré.

Time-stamp: "19.03.2015 01:56"

Références

  • G. Le Bon (1897) Sur les propriétés électriques des radiations émises par les corps sous l’influence de la lumière. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 124, pp. 892–895. External Links: Link Cited by: 2-35-5. H. Poincaré to Gustave Le Bon.
  • G. Le Bon (1899) Sur la transparence des corps opaques pour les radiations lumineuses de grande longueur d’onde. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 128, pp. 297–300. External Links: Link Cited by: 2-35-5. H. Poincaré to Gustave Le Bon.