2-35-9. H. Poincaré to Gustave Le Bon

[Ca. 01–05.01.1899]11Le Bon rendra cette lettre à son auteur avec annotations, commentaires, et une réponse plus formelle (§ 35.6). Les expériences de Le Bon dont il est question ici donnent lieu à deux notes (Le Bon 1899b, 1899a), présentées par Poincaré le 16 et le 30.01.1899.

Cher Monsieur,

Vous m’avez montré hier une plaque photographique qui m’avait paru curieuse.

Cette plaque voilée avait été exposée au spectre solaire, et s’était dévoilée dans le violet & le bleu. Une partie de cette plaque avait été recouverte d’une lame d’ébonite très mince et s’était dévoilée, non plus dans le violet et le bleu, mais dans l’infrarouge.

J’ai oublié de vous demander si la durée de pose avait été la même dans les deux cas, oui ou si elle a été beaucoup plus longue avec l’ébonite; avec une pose aussi longue et sans ébonite, auriez-vous aussi obtenu du dévoilage dans l’infrarouge ? Jamais(1)22Le Bon écrit les deux mots en gras. Le chiffre entre parenthèses renvoie Poincaré à sa lettre du 5 janvier (§ 35.6).

Sincerely yours,

Poincaré

ALS 2p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "19.03.2015 01:56"

Références

  • G. Le Bon (1899a) Sur la transparence des corps opaques pour les radiations lumineuses de grande longueur d’onde. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 128, pp. 297–300. External Links: Link Cited by: 2-35-9. H. Poincaré to Gustave Le Bon.
  • G. Le Bon (1899b) Sur les propriétés optiques de la luminescence résiduelle invisible. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 128, pp. 174–176. External Links: Link Cited by: 2-35-9. H. Poincaré to Gustave Le Bon.