2-48-17. Alfred Potier to H. Poincaré

[Ca. 12.1901]

Mon cher confrère,

Je partais de l’expérience non réalisée de Blondlot (page 849), où non seulement l’air, mais le circuit ABCD relié aux armatures se meut dans le champ uniforme.11Blondlot (1901), note présentée le 25.11.1901. Voir également les lettres de Blondlot (§ 2-9-8) et (§ 2-9-9).

Vous me dites le flux s’est augmenté du nombre des lignes de force qui traversent AD, AD. Oui ! Mais il a diminué du même nombre puisque BC est venu en BC; donc l’ancienne théorie ne donne rien, et c’est M. Blondlot qui ayant observé que le déplacement de l’air seul ne produit rien, conclut néanmoins que le déplacement simultané du fil ABCD et des armatures.22Il faut lire sans doute ‘‘conclut néanmoins au déplacement simultané … ’’. Blondlot (1901) conclut que son résultat met en cause le principe d’action et de réaction, mais n’y voit ‘‘pas plus que [Poincaré]’’ une raison de renoncer à l’avance à une théorie féconde.

Je crois qu’on n’aurait rien en déplaçant tout, mais qu’on change en faisant glisser BC seul sur les fils AD, DC.

Je vous remercie de votre réponse. Vous aurait-on décerné de nouveaux honneurs à Londres ?33La Royal Society de Londres accueille Poincaré comme membre étranger en 1894 (voir § 2-56-10), et lui décerne la première médaille Sylvestre le 30.11.1901.

Votre bien dévoué,

A. Potier

ALS 1p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "19.03.2015 01:56"

Références