1-1-202. H. Poincaré to Gösta Mittag-Leffler

[5/8/1903] Copenhague Hôtel Phénix11Date du cachet de la poste de Copenhague. Copenhague-5 août — Djursholm-6 août 1903.

Mon cher ami,

Je vous ai télégraphié ce matin à Gastein ; mais je ne sais si mon télégramme vous sera parvenu.

Je vois que le congrès22Voir § 199, note LABEL:fn:mittag-leffler199-pdsra. se prolongera plus longtemps que je n’avais cru et d’un autre côté ma femme est seule en Suisse avec les enfants et je ne voudrais pas la laisser seule trop longtemps. Je ne pourrai donc pas / me rendre à Stockholm cette année comme j’en avais eu l’intention ; croyez que je regrette beaucoup d’être obligé de remettre ce voyage, mais je pense qu’il vaudra mieux venir à un autre moment quand je ferai un long voyage dans le Nord, probablement dans deux ans car dans ce moment je n’aurais pu séjourner à Stockholm qu’un seul jour.

Quand j’avais formé ce projet, je pensais que le congrès aurait lieu au mois de septembre ; ma femme aurait alors été bien tranquillement à Paris et j’aurai pu prolonger mon séjour.33Cette explication est contradictoire avec la 199.

De même quand j’irai dans le Nord en été, il me sera facile de disposer de plus de temps.

Veuillez donc m’excuser mon cher ami, et faire agréer mes excuses par / Madame Mittag-Leffler.

Croyez, je vous prie, à ma sincère et constante amitié.

Poincaré

ALS 3p. IML 120, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.