2-35-3. H. Poincaré to Gustave Le Bon

[Ca. 02.1896]

Résumé d’après les notes prises par by M.-J. Nye d’une ALS dans la collection de Pierre-Sadi Carnot.

Poincaré approuve le protocole d’expérience proposé par Le Bon, à une exception près : il supprimerait le cliché, la présence duquel il suppose superflue.11Voir Le Bon (1896a), où Le Bon décrit une expérience dans lequel un cliché photographique est placé sur une plaque photographique, et une plaque de fer est placée contre le cliché. La plaque de fer est exposée à la lumière d’une lampe à pétrole pendant trois heures. Une image nette du cliché est ainsi produite sur la plaque photographique. Poincaré croit que la superposition de l’ombre des parties impressionnées du cliché et de celle de la plaque d’argent pourrait engendrer quelque confusion.

Poincaré voudrait voir comment varie la netteté des bords de l’ombre de la plaque quand on varie la distance. Il suggère, pour faire l’expérience en une fois, de prendre une lame d’argent rectangulaire, et la placer obliquement, l’un des bords étant presque au contact de la glace sensible.

 lumière
plaque métallique
lame d’argent
glace sensible

Il dit que M. d’Arsonval a parlé de l’emploi que Le Bon a fait d’un galvanomètre.22Arsène d’Arsonval (1851–1940) est professeur de médecine au Collège de France et membre de la section de médecine et chirurgie; il a présenté les premières notes de Le Bon à l’Académie des sciences. Le Bon (1896b) évoque l’utilisation d’un galvanomètre dans ses expériences dans une note présentée par d’Arsonval à l’Académie des sciences le 17.02.1896. Poincaré cherche des détails sur la construction de cet instrument et surtout sur l’intensité et la direction des courants qu’il a révélés.

Dans un post-scriptum, Poincaré observe que l’expérience de Le Bon serait beaucoup plus concluante si l’on pouvait immédiatement en dessous de la plaque métallique placer une première lame d’argent percée d’un petit trou.

 lumière
métal
argent
plaque sensible

On aurait ainsi l’équivalent d’un point lumineux, mais il faudrait sans doute augmenter beaucoup le temps de pose.

ADX. Nye 37a, Archives Henri Poincaré.

Time-stamp: "31.07.2014 23:34"

Références

  • G. Le Bon (1896a) La lumière noire. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 122, pp. 188–190. External Links: Link Cited by: 2-35-3. H. Poincaré to Gustave Le Bon.
  • G. Le Bon (1896b) Nature et propriétés de la lumière noire. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 122, pp. 386–390. External Links: Link Cited by: 2-35-3. H. Poincaré to Gustave Le Bon.