2-62-19. H. Poincaré to Gaston Darboux

[Ca. 12.1908]

On peut prendre soit les mémoires sur les équations de la Physique Mathématique (Rendiconti et Acta Problème de Neumann) soit par exemple le mémoire sur la Polarisation par Diffraction (Acta).11Poincaré 1894, 1896, 1892, 1897. Il s’agit sans doute de mémoires qui pourraient mériter le prix Nobel de physique. Secrétaire perpétuel pour les sciences mathématiques, Darboux soutient la candidature de Poincaré à Stockholm depuis 1904 (§ 2-62-11). Sa lettre de nomination pour le prix Nobel de 1909 (§ 2-62-21) ne suivra pas le conseil de Poincaré; Darboux proposera que l’Académie suédoise des sciences décerne le prix Nobel de physique à Poincaré aussi bien pour son travail sur les équations de la physique mathématique que pour son mémoire sur la polarisation par diffraction. A ce propos, voir également la note de Poincaré (§ 2-62-19).

Quand à la note à laquelle vous faisiez allusion voici en quoi elle consiste.22Poincaré 1889.

Est-il possible d’expliquer l’irréversibilité des phénomènes physiques par des actions à distance analogues à l’attraction newtonienne.

Deux tentatives ont été faites; l’une est fondée sur les lois statistiques et la théorie cinétique des gaz.33Variante : ‘‘les lois statistiques et la théorie générale cinétique des gaz.’’ L’autre est celle de Helmholtz, il veut expliquer l’irréversibilité par des mouvements cachés, produisant des espèces de force centrifuges composées. La note avait pour but de montrer l’inanité de cette dernière tentative.

AL fragment 1p. MS 2720, 8.2, Bibliothèque de l’Institut de France. Transcrite dans Poincaré (1986, 136).

Time-stamp: "19.03.2015 01:56"

Références