3-2-1. H. Poincaré to Benjamin Baillaud

[Vers le mois de décembre 1907]

Mon cher Collègue,

Après avoir longtemps tergiversé, je me décide à voter pour Bigourdan.11Guillaume Bigourdan, astronome à l’Observatoire de Paris, et Benjamin Baillaud, directeur de l’Observatoire de Toulouse sont candidats à la direction de l’Observatoire de Paris en 1907, laissée vacante par le décès de Maurice Lœwy. Il y a longtemps que nous travaillons ensemble au Bulletin Astronomique et il me faudrait pour ne pas lui promettre ma voix des raisons bien puissantes.

Il y a bien des raisons, et c’est ce qui m’a fait hésiter, mais, tout bien pesé, elles ne m’ont pas paru assez fortes pour me décider à briser l’avenir d’un collaborateur ancien et zélé.

Votre notice m’a vivement frappé; mais j’ai trouvé également dans la notice de Bigourdan des titres à peu près équivalents, et en tout cas je n’ai pas vu une différence de titres suffisante pour contrebalancer les raisons que je pouvais avoir de voter pour lui.22Voir les notices de Baillaud (1907) et de Bigourdan (1897). Selon l’analyse de Chinnici (1999, 452), les travaux réalisés par l’Observatoire de Toulouse au sein du projet international de la Carte du Ciel, un projet lancé et dirigé par l’Observatoire de Paris, ont favorisé la candidature de Baillaud, qui sera nommé directeur de l’Observatoire de Paris le 2 janvier 1908.

J’espère que vous comprendrez la situation dans laquelle je me trouve placé et que vous me pardonnerez ma décision.

Votre bien dévoué Collègue,

Poincaré

ALS 2p. Archives nationales françaises.

Time-stamp: "21.09.2016 13:32"

Références