Heironymus Georg Zeuthen to H. Poincaré

18 janvier 1899

Rosenvonge Sidealle 3, Copenhagen

Monsieur et très honoré collègue,

Je me permets de m’adresser à vous à l’occasion d’une prière de la part de mon ami M. Bäcklund à Lund en Suède.11Voir Bäcklund à Poincaré, 12.02.1899 (§ 2-3-1). Avant de venir à sa prière je dirai un peu de sa personne. Tout jeune il s’occupait avec succès de l’astronomie et de la géométrie. Surtout dans la dernière science il obtenait de beaux résultats qu’avec une modestie trop grande il se contentait de publier en suédois dans les mémoires de l’université de Lund, où même moi, qui demeure à une distance de Lund de moins de 50 kilomètres, fus étonné de les trouver plus tard à une époque où d’autres géomètres étaient parvenus indépendamment de lui aux mêmes résultats. Il a fait aussi, un peu plus tard, des contributions assez appréciées par M. Lie, aux théories de ce savant norvégien.22Sophus Lie (1842–1899), professeur de mathématiques à l’université de Kristiania, meurt le 18 février 1899.

Malgré ce mérite il ne trouvait pendant quelque temps aucune place. Au milieu des 70 années de notre siècle, un autre avait occupé le professorat de Mathématiques à l’université de Lund, parce qu’alors on croyait M. Bäcklund trop jeune. Plus tard pourtant on a érigé pour lui un professorat extraordinaire et pour cette raison plus modeste de la physique mathématique. Depuis cette nomination il applique toutes ses forces à des questions physiques, et depuis 1886 est sorti de sa plume une longue série de travaux où il développe des théories physiques d’une assez grande portée. Je suis incompétent de juger si la valeur pour la physique de ses théories égale à leur finesse mathématique ; mais en tous cas je crois qu’elles méritent l’attention des physiciens. Il en a donné dans les Annales de l’université de Lund en allemand un résumé intitulé : Elektrische und magnetische Theorien.33Bäcklund 1898. La plupart des mémoires qu’il résume ont été publiés en suédois dans les publications de l’Académie de Stockholm ; toutefois un est rédigé en allemand et se trouve dans les Mathematische Annalen t. 34 ; il est intitulé «  Zur Wellentheorie gasartiger Mittel  ».44Bäcklund 1889.

Il a aussi publié, mais en suédois, des Leçons

1) sur le mouvement des corps solides (1897)55Bäcklund 1897.

2) Introduction à la théorie des courants électriques (1898).66Bäcklund 1899.

Il lui est très important d’avoir un jugement compétent sur la valeur de ses travaux physiques, tel qu’on peut en faire d’après le résumé et les mémoires publiés en allemand. L’intérêt actuel de ce jugement s’attache à la vacance du professorat ordinaire de physique à Lund. C’est sans doute l’affaire des autorités suédoises de décider si elles préfèrent pour cette place un représentant de la physique expérimentale ; selon moi un professorat ordinaire de physique expérimentale, un autre pour la physique mathématique ne seraient pas de trop. Quoiqu’il en soit, un jugement favorable des travaux de M. Bäcklund — et j’espère [fin du fragment]

AL fragment 4p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "14.09.2016 17:23"

Références