Vito Volterra to Nobel Committee for Physics

Rome 25 Janvier 191111Le manuscrit porte le cachet :“K. Vetenskapsakademiens, Nobelkomitéer, Inkom den 30.1 1911”.

Monsieur le Président du Comité Nobel de Physique de l’Académie Royale des Sciences à Stockholm,

J’ai l’honneur de proposer pour le prix Nobel de Physique de l’année 1911 Monsieur Henri Poincaré, professeur à la Faculté des Sciences de l’Université de Paris, pour ses découvertes concernant les équations différentielles de la Physique mathématique. J’ai déjà fait cette proposition l’année passée en m’appuyant sur un rapport détaillé que j’ai uni à la même proposition.22Voir la lettre de soutien de Volterra du 10.01.1910 (§ 62). Je prie l’honorable Comité Nobel de vouloir prendre en examen une fois encore ce rapport et les autres considérations que j’ai eu l’honneur d’écrire dans cette occasion.

Je dois ajouter que ma persuasion sur l’importance de l’œuvre de M. Poincaré par rapport à la physique n’a fait qu’augmenter par l’étude toujours plus approfondie que j’ai fait de ses travaux.

Il est hors de doute que des travaux analytiques tels que ceux de Laplace, de Fourier, de Cauchy, de Green, de Gauss ont établi les bases théoriques sur lesquelles toutes les branches de la physique se sont développées.33Pierre-Simon Laplace, Joseph Fourier, Augustin-Louis Cauchy, George Green, Carl Friedrich Gauss. C’est pourquoi le rôle des recherches analytiques dans le domaine de la physique ne peut pas être contesté. Je suis d’avis que les travaux classiques de M. Poincaré, dont l’analyse se trouve dans le susdit rapport, sont comparables aux œuvres des maîtres les plus illustres.

Veuillez accepter Monsieur le Président, l’expression de mon plus profond respect.

Vito Volterra

ALS 4p. Nobel Archives of the Royal Swedish Academy of Sciences. Transcrite par Paoloni (1990, 86).

Time-stamp: "19.03.2015 01:56"

Références