3-42. Martial Simonin

Louis-Martial-Erasme Simonin naît à Mont-le Vignoble dans la Meurthe le 29 juin 1863. Il étudie à l’École normale supérieure entre 1882 et 1885 et réussit l’agrégation de mathématiques en 1887. Entre 1885 et 1887, il est chargé de cours au lycée de Vendôme avant d’obtenir une place d’astronome à l’Observatoire de Nice.

Il soutient une thèse de mathématiques à la Faculté des sciences de Paris consacrée à l’orbite de 108 Hécube (Simonin 1897a, 1897b). L’orbite d’Hécube représente un cas particulier du problème des trois corps (Soleil, Jupiter, Hécube) dans lequel les moyens mouvements des planètes troublées sont commensurables, ce qui fait apparaître des petits diviseurs dans les développements en série. La préparation de cette thèse est l’objet des deux premières lettres adressées en 1896 par Simonin à Poincaré. Poincaré sera cosignataire avec Andoyer et Wolf du rapport de thèse (§ 3-48-3) et présidera le jury. Les deux dernières lettres concernent des améliorations des résultats de sa thèse.

En 1902, Simonin rédige une notice dans laquelle il résume ses travaux d’astronomie théorique et pratique (observations méridiennes, observations équatoriales de petites planètes dont Hécube, observations dans le Premier Vertical ainsi que des opérations géodésiques). Il annonce en particulier de nouvelles recherches sur l’orbite d’Hécube :

Cette étude nouvelle sur Hécube fera suite au premier Mémoire publié relativement à cet astéroïde ; elle comprendra la détermination de toutes les perturbations à longue ou à courte période, supérieure à une seconde d’arc ; les calculs des coefficients des arguments le seront prochainement. (Simonin 1902a, 4)

Ce sera l’occasion d’une nouvelle rencontre avec Poincaré puisque la même année, Simonin publiera un article ‘‘sur les équations canoniques et la fonction perturbatrice’’ (1902b) dans laquelle il ‘‘adopte les variables de M. Poincaré’’ et Poincaré publiera deux notes consacrées à Hécube : la première sur ‘‘les solutions périodiques et les planètes du type d’Hécube’’ (Poincaré 1902a), où il revient sur l’intérêt d’étudier les solutions périodiques de la première et de la deuxième sorte pour les problèmes dans lesquels ‘‘les moyens mouvements sont à peu près commensurables.’’ Le second article de Poincaré, ‘‘sur les planètes du type d’Hécube’’, présente les résultats de la thèse de Simonin dans son propre formalisme:

M. Simonin a, il y a quelques années, soutenu une thèse remarquable sur le mouvement de la planète d’Hécube ; plus récemment, il est revenu sur cette même question et le bulletin vient de publier un article de lui sur ce sujet. Ayant pris cette année pour sujet de mon Cours la théorie des petites planètes, j’ai eu l’occasion de résumer nos connaissances sur les orbites planétaires du type d’Hécube et des autres types caractéristiques. j’ai donc mis les résultats de M. Simonin sous une forme nouvelle qu’il ne peut-être pas inutile de faire connaître ici. (Poincaré 1902b, 289)

Nommé sous-directeur de l’Observatoire de Nice en 1904 suite au décès de Perrotin, Simonin est nommé astronome titulaire à l’Observatoire de Paris en 1911, où il exercera jusqu’à sa retraite en 1927 (Véron 2016).

Time-stamp: "18.09.2016 02:19"

Références

  • H. Poincaré (1902a) Les solutions périodiques et les planètes du type d’Hécube. Bulletin astronomique 19, pp. 177–198. External Links: Link Cited by: 3-42. Martial Simonin.
  • H. Poincaré (1902b) Sur les planètes du type d’Hécube. Bulletin astronomique 19, pp. 289–310. External Links: Link Cited by: 3-42. Martial Simonin.
  • M. Simonin (1897a) Sur l’orbite de (108) Hécube. Ph.D. Thesis, Faculté des sciences de Paris, Paris. External Links: Link Cited by: 3-42. Martial Simonin.
  • M. Simonin (1897b) Sur l’orbite de (108) Hécube. Annales de l’Observatoire de Nice 6, pp. 1–73. External Links: Link Cited by: 3-42. Martial Simonin.
  • M. Simonin (1902a) Notice sur les travaux scientifiques de M. Simonin. Ventre frères, Nice. Cited by: 3-42. Martial Simonin.
  • M. Simonin (1902b) Sur les équations canoniques et la fonction perturbatrice. Bulletin astronomique 19, pp. 129–133. External Links: Link Cited by: 3-42. Martial Simonin.
  • P. Véron, M. Véron and S. Ilovaisky (2016) Dictionnaire des astronomes français (1850–1950). Unpublished typescript, St. Michel l’Observatoire. External Links: Link Cited by: 3-42. Martial Simonin.