1-1-55. Gösta Mittag-Leffler to H. Poincaré

[6/1/87]

Mon cher ami,

Mes meilleures congratulations pour la nouvelle année pour vous et Madame Poincaré !

J’espère de pouvoir vous saluer bientôt membre de l’Institut. La candidature de M. Mannheim ne peut pas être sérieuse.11Voir § 54, notes.

Mes meilleurs remerciements du nouveau cadeau précieux que vous veuillez bien me faire dans votre nouveau mémoire sur les intégrales doubles prises entre des limites imaginaires.22Voir § 54. J’attends avec impatience de voir les résultats auxquels vous êtes parvenus.

L’année 1886 a été pour moi une année perdue au point de vue scientifique. J’ai été Doyen de notre université et a[i] eu en cette qualité tant à faire qu’il m’a été impossible de m’occuper avec la science. Mais maintenant je suis délivré de cette charge et j’espère de pouvoir retourner à mes anciennes recherches.

Madame Mittag-Leffler me prie de la rappeler au bon souvenir de Madame Poincaré et je vous prie d’agréer vous même l’expression du dévouement sincère de votre ami reconnaissant.

ADft 3p. IML 800, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Time-stamp: "19.03.2015 01:53"