1-1-51. H. Poincaré to Gösta Mittag-Leffler

[12/12/1885]11Date du cachet de la poste de Paris. Paris-12 décembre — Stockholm-15 décembre.

Mon cher ami,

Je vous remercie du magnifique portrait de M. Weierstrass que vous avez bien voulu m’envoyer.22Le 70e anniversaire de Weierstrass avait été l’occasion pour ses élèves et ses amis de lui rendre hommage. Une médaille avait été éditée et un buste, que l’on peut voir actuellement à l’Université von Humboldt à Berlin, avait été réalisé. La rédaction des Acta mathematica avait publié à cette occasion le portrait de Weierstrass dans le tome 7 : Zunächst will ich Dir gern und ohne Rückhalt bekennen, dass die Feier meines 70sten Geburtstages, wie dieselbe von meinen älteren und jüngeren Zuhören veranstaltet worden ist, mir wirklich eine grosse Freude bereitet hat. [… ] Den Herausgebern der Acta habe ich für ihr sinniges Geschenk meinen ganz besonderen Dank abzustatten. Das Lichtbild ist wohlgelungen und der Einband äusserst geschmackvoll. (Bölling 1993, 353–354) Mittag-Leffler en a fait envoyer un tirage particulier à ses amis français dont Hermite et Poincaré : Recevez mes bien vifs remerciements pour le don que vous m’avez fait du magnifique portrait de M. Weierstrass ; Madame Hermite l’a fait encadrer et il va devenir le plus bel ornement de mon cabinet. (Dugac 1985, 115) Je suis très heureux de connaître les traits de ce grand géomètre.

J’ai appris par M. Hermite que / Madame Mittag-Leffler avait été fort malade ;33Hermite, dans sa lettre du 27 novembre 1885, s’était aussi inquiété de la santé de Mme Mittag-Leffler : Nous attendons à apprendre de vous si Madame Mittag-Leffler est complétement rétablie, et nous vous adressons tous nos vœux pour qu’elle retrouve la belle santé que nous lui avons vue autrefois. (Dugac 1985, 115) j’espère que vous êtes hors d’inquiétude.

Veuillez agréer, mon cher ami, l’assurance de ma vive sympathie.

Poincaré

ALS 2p. IML 29, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Références