1-1-23. H. Poincaré to Gösta Mittag-Leffler

Paris, le 4 Décembre 188211Paris 4 décembre — Stockholm-8 décembre.

Mon cher ami,

J’ai reçu hier votre carte et je vous en remercie. J’ai été très peiné d’apprendre que vous êtes dans l’inquiétude. J’espère que quand ma lettre vous arrivera, elle vous trouvera tout à fait rassuré.22Dans sa lettre à Mittag-Leffler du 19 décembre 1882 (Dugac 1984, 187), Hermite exprime son soulagement à la nouvelle du rétablissement de Mme Mittag-Leffler.

Je vous écrirai plus longuement / quand j’aurai reçu de meilleures nouvelles et que je saurai que vous avez la liberté d’esprit nécessaire pour vous occuper de choses mathématiques.

En attendant, veuillez agréer une poignée de main affectueuse et l’expression de ma sympathie.

Poincaré

ALS 2p. IML 10, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Références