1-1-217. H. Poincaré to Gösta Mittag-Leffler

[15/5/1905]11Date du cachet de la poste Paris. Paris-15 mai — Djursholm-18 mai 1905.

Mon cher ami,

Ainsi que je vous l’ai écrit l’autre jour, le temps dont je dispose est assez limité et il faut bien réfléchir aux moyens de l’employer le mieux possible.

Je ne puis guère faire de prévisions à cet égard sans connaître vos projets ; il faudra donc que nous correspondions un peu pour les combiner ensemble.

Nododden, si je ne me trompe, est près d’Hitterdal ; pensez-vous qu’il conviendrait de / s’y rendre en revenant du Norrland en allant à Throndjen22Il s’agit de la ville norvégienne de Trondheim. en bateau et de là à Christiania par chemin de fer ; ou bien de revenir de Narvik en chemin de fer sur la Suède et d’aller à Nododden de Suède ?

Autre question ; j’ai cherché sur un indicateur les trains de Narvik ; et je n’en ai trouvé qu’un par semaine ; dois-je croire qu’il n’y en a réellement qu’un de pratique par semaine et qu’il faut organiser le voyage en conséquence.

Mon guide est antérieur au chemin de fer, il en résulte que je n’ai pu trouver sur aucune carte la position exacte de Narvik. Je ne sais pas si l’on trouve là des bateaux qui permettent d’aller aux Lofoten et d’en revenir en peu de temps.

En général, tous les renseignements que vous pourriez me fournir sur tous ces points, ou sur l’intérêt qu’il pourrait y avoir à s’arrêter à Gellirava33Il s’agit de la ville suédoise de Gällivare. me feraient grand plaisir.

En attendant le plaisir prochain de vous / voir, je vous serre cordialement la main.

Poincaré

ALS 3p. IML 128, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.