1-1-188. H. Poincaré to Gösta Mittag-Leffler

[27/1/1902]11Date du cachet de la poste de Paris. Paris-27 janvier 1902 — Djursholm-30 janvier.

Mon cher ami,

Je vais vous envoyer aujourd’hui22Le même jour, Poincaré adressait à Mittag-Leffler un télégramme (IML Poincaré 112) : Proposition partie 22 Janvier nouvelles adhésions parties Lundi
Poincaré
la lettre d’adhésion de divers physiciens à la candidature Lorentz.33La candidature Lorentz a reçu le soutien de Boussinesq, Cornu, Lippmann et Poincaré. Fuchs et Mittag-Leffler se joignent à la proposition française. Les soutiens de Birkeland, Lundquist, Planck et Röntgen à cette candidature (voir § 189) ne seront pas retenus parce que trop imprécis dans la description des travaux de Lorentz.

J’ai donné à Hermann l’ordre de vous envoyer les derniers tirages à part ; j’espère que vous les aurez reçus.

Je vous remercie de ce que vous avez fait pour Pierre Boutroux. 44Mittag-Leffler avait accepté un mémoire Sur quelques propriétés des fonctions entières de Boutroux (1904) dans un des tomes des Acta mathematica consacrés à la mémoire d’Abel (Acta 28). Boutroux soutiendra une thèse sur le même sujet le 24 octobre 1904. Le 23 janvier 1902, Mittag-Leffler lui écrivait afin de lui demander un article pour les Acta mathematica. Je viens de parcourir dans les Comptes Rendus (13 janvier) votre article intéressant Sur la théorie des fonctions entières. Je vous propose de m’écrire un mémoire pour les Acta mathematica sur ce sujet où vous développez tous les nouveaux résultats que vous avez obtenus. J’ai déjà expliqué à M. Poincaré que rien n’empêche d’arranger d’une telle manière que vous pourrez employer ce mémoire comme thèse à Paris en faisant faire un nombre suffisant de tirages à part. (Brefkoncept 3095) Boutroux répond le 27 janvier en acceptant la proposition de Mittag-Leffler et en annonçant qu’il considère son travail comme presque terminé et qu’il va le soumettre à Picard. L’appréciation de Picard et d’Hadamard ne dut pas être très favorable puisque Painlevé, dans sa lettre adressée à Mittag-Leffler le 20 août 1902, écrivait : Il paraît, d’après Hadamard et Picard que les résultats du jeune Boutroux pour la plupart sont dépourvus de démonstration. (IML) Boutroux, le 8 septembre, renonce à la proposition de Mittag-Leffler pour ne pas le faire attendre. Hadamard a, en effet, demandé des modifications de rédaction qui occasionnent un trop grand retard. Déposé à la faculté des sciences, il est resté fort longtemps entre les mains de M. Hadamard qui me l’a rendu en me demandant de développer davantage et d’éclaircir un peu la rédaction. Mais il ne pourra l’examiner de nouveau qu’à la rentrée et je me trouve par suite fort en retard sur mes prévisions. (IML) Finalement, Boutroux remettra son mémoire en avril 1903 et Mittag-Leffler lui proposera de le faire figurer dans un des volumes dédiés à Abel (Lettre de Mittag-Leffler à Boutroux datée du 17 août 1903 — IML — Brefkoncept 3490).

J’ai reçu ce matin le mémoire de M. Bohlin ; /

Je n’ai pas refait tous les calculs mais à première vue je n’y vois rien que de très raisonnable.55Voir § 187.

A vous de tout cœur,

Poincaré

ALS 2p. IML 113, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Time-stamp: "19.03.2015 01:53"

Références