2-38-7. H. Poincaré to Hendrik Antoon Lorentz

[Ca. 17.01.1910]

Mon cher Collègue,

Je vous serais bien obligé si vous vouliez bien me mettre en mesure de répondre à la question posée par le Comité.11Il s’agit vraisemblablement du comité secret de l’Académie des sciences, chargé de proposer les noms des personnalités susceptibles d’être associé étranger de l’Académie. Le 13 janvier, Poincaré reçut une convocation de l’Académie dont l’ordre du jour était le suivant : ‘‘La commission chargée de fournir des listes de savants pour occuper trois des places d’Associés étrangers, actuellement vacantes, se réunira lundi prochain, 17 janvier à 2 heures 1/2.’’ A l’issue de cette réunion, le nom de Lorentz est proposé et Poincaré est chargé du rapport (§ 2-62-29) le concernant. Lorentz n’appartient pas au premier contingent d’associés; J.W. Strutt sera élu le 24.01.1910, et J.D. van der Waals sera élu le 07.02.1910. Sur la base du même rapport de Poincaré, Lorentz sera élu le 28.11.1910. Au moment même de la réunion du comité secret, Lorentz et Pieter Zeeman proposent Poincaré pour le prix Nobel de physique (§ 2-62-27), tout en rappelant leur soutien des candidatures de van der Waals et H. Kammerlingh Onnes.

Tout à vous,

Poincaré

ALS 1p. H.A. Lorentz papers, inv. nr. 62, Noord-Hollands Archief.

Time-stamp: "12.08.2016 01:46"