Georges-Henri Halphen to H. Poincaré

Paris, 23 février 1881

51 Rue Ste Anne

Mon cher Camarade,

Vous êtes venu me voir et ne m’avez pas trouvé. C’est là un événement qui a peu de chance de se renouveler ; je sors, en effet, bien peu. Aussi ne vous assignerai-je aucun rendez-vous pour la semaine prochaine. Je vous laisse le soin, si vous le voulez, de me prévenir de votre visite, afin d’être tout à fait sûr de ne point perdre vos pas.

C’est une bonne fortune pour moi que vous ayez un renseignement à me demander. Il me sera permis d’effacer, je l’espère, le désagréable souvenir qu’a nécessairement dû vous laisser votre ancien colleur.

Il ne faut pas m’en trop vouloir si je vous ai ravi le prix.11Halphen vient de remporter le Grand prix des sciences mathématiques de l’Académie des sciences de 1880. Candidat malheureux au même prix, Poincaré a félicité Halphen par lettre la veille (§ 4-40-1). Halphen publiera un résumé du mémoire couronné dans les Comptes rendus du 4 avril 1881 (Halphen 1881). J’ai sur vous l’avantage de l’âge ; mais bientôt je n’en aurai plus que le désavantage. C’est à moi de vous envier.

À bientôt,

Votre dévoué

Halphen22Le manuscrit comporte une annotation de main inconnue : “Lettre de M d’Andecy reçue jeudi matin”, suivie d’une copie de la réponse par Henri Poulain d’Andecy à la demande en mariage faite par Henri Poincaré, au sujet de sa fille Louise Poulain d’Andecy; voir H. Poulain d’Andecy à Poincaré, 23.02.1881.

ALS 3p. Private collection Paris 75017.

Time-stamp: "29.01.2017 17:34"

Références

  • G. Halphen (1881) Sur des fonctions qui proviennent de l’équation de Gauss. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 92 (14), pp. 856–859. External Links: Link Cited by: Georges-Henri Halphen to H. Poincaré.