3-19. Wilhelm Julius Foerster

Wilhelm Julius Foerster (1832–1921) a fait ses études à Breslau et, à partir de 1850, à l’Université de Berlin, où il a rencontré Encke, avant d’aller à Bonn, où il a suivi l’enseignement d’Argelander entre 1852 et 1854. En 1855 Foerster est entré à l’Observatoire de Berlin en tant que deuxième assistant; en 1863 il fut promu premier assistant, et a.o. professeur d’astronomie à l’Université de Berlin. Il fut nommé directeur lorsque Encke s’est retiré en 1865, et professeur d’astronomie à l’Université de Berlin. Il fut co-fondateur de l’Observatoire astrophysique de Potsdam, directeur de l’Institut impérial des poids et mesures (Kaiserliche Normal Eichungskommission), membre du Bureau international des poids et mesures et du Bureau central de géographie prussien (Zentraldirektorium des Vermessungswesens). Convaincu que l’état constitue l’unique moyen de développer les études technologiques de précision, Foerster assura le contact avec le monde militaire dans la création du Physikalisch-technische Reichsanstalt (Cahan 1989, 24–26).

Foerster a fondé le journal de vulgarisation d’astronomie Urania en 1888, et il a lancé le Vereinigung von Freunden der Astronomie und Kosmischen Physik en 1891. Membre depuis 1892 de la Société allemande pour une culture éthique (Deutschen Gesellschaft für ethische Kultur,) et de la Société allemande de paix (Deutsche Friedensgesellschaft,) Foerster s’est inscrit dans l’opposition aux courants nationalistes.

Foerster s’est retiré de la direction de l’Observatoire de Berlin en 1904, mais il a continué à faire cours pendant quelques années à l’Université de Berlin, où il a enseigné pendant soixante ans. En 1909, il fut élu correspondant pour l’étranger au Bureau des longitudes, en remplacement de l’amiral Calheiros de Graça.11Décret du 15.05.1909 de Gaston Doumergue, F17 13570, Archives nationales françaises; Poincaré à Doumergue, 12.05.1909 (§ 3-47-30). Sur la vie et les travaux de Foerster, voir Bauschinger (1921).

Les deux lettres de Poincaré à Foerster que nous publions ici furent rédigées entre 1906 et 1908.

Time-stamp: " 4.05.2016 01:32"

Références

  • J. Bauschinger (1921) Wilhelm Foerster. Astronomische Nachrichten 212 (24), pp. 489–492. External Links: Link Cited by: 3-19. Wilhelm Julius Foerster.
  • D. Cahan (1989) An Institute for an Empire: The Physikalisch-technische Reichsanstalt 1871–1918. Cambridge University Press, Cambridge. Cited by: 3-19. Wilhelm Julius Foerster.