H. Poincaré to Joseph Bertrand

Caen, le 28 Mai 1880

Monsieur le Secrétaire Perpétuel,

Ayant concouru pour le grand prix des Sciences Mathématiques, et ayant soumis au jugement de l’Académie un travail portant pour devise Non inultus premor, j’ai l’honneur de vous envoyer mon nom et mon adresse.11Le mémoire de Poincaré et ses trois suppléments furent l’objet de publications posthumes; voir Poincaré 1923, et Gray & Walter 1997. Lors de l’annonce du résultat du concours, Poincaré écrira au président de l’Académie des sciences de Paris, Adolphe Wurtz; voir sa lettre du 28.02.1881 (§ 2-60-1). Henri Poincaré, Professeur à la Faculté des Sciences de Caen. Daignez agréer, Monsieur le Secrétaire perpétuel, l’hommage de mon respect,

Poincaré

ALS 2p. Dossier Poincaré, Archives de l’Académie des sciences de Paris.

Time-stamp: " 2.09.2017 00:26"

Références

  • J. Gray and S. A. Walter (Eds.) (1997) Henri Poincaré: Trois suppléments sur la découverte des fonctions fuchsiennes. Akademie-Verlag, Berlin. External Links: Link Cited by: H. Poincaré to Joseph Bertrand.
  • H. Poincaré (1923) Extrait d’un mémoire inédit de Henri Poincaré sur les fonctions fuchsiennes. Acta mathematica 39, pp. 58–93. External Links: Link Cited by: H. Poincaré to Joseph Bertrand.